Conduite au Panama

Conduire au Panama est tout à fait possible ! Les comportements sont similaires à certains pays que vous avez peut-être déjà visités.

 

Les évidences :

  • il faut avoir un permis de conduire pour utiliser un véhicule ;

  • il existe un code de la route. Un livret concentre les règles de conduite et est vendable au public, en magasin ;

  • la police de la route, le « Transito », ou les agents de l’ « ATTT », sont présents pour s’assurer que ces règles sont respectées. Ils sont souvent seuls, en voiture ou à moto.

 

La réalité :

  • passer le permis de conduire est beaucoup plus simple qu’en France (voir post dédié) ;

  • la corruption est encore présente sur les bords de route. Même si les gouvernements essaient de l’enrayer, c’est un petit jeu qui finalement arrange beaucoup de personnes : d’un côté, on arrondit ses fins de mois, d’un autre, on évite une amende, des points en moins, une perte de temps et peut-être davantage… A éviter avec les femmes…

 

Vous souhaitez conduire au Panama ?

  • Votre permis de conduire national est suffisant (à vérifier, jusqu’à changement de politique) ;

  • vous parlez espagnol, ayez quelques billets en poche au cas où… si c’est le cas, soyez discret ! Vous ne parlez pas espagnol, à vous de voir… respectez les règles ou faites preuve d’imagination.

 

A quoi vous attendre ?

  • On roule très souvent sur la voie de droite parce qu’elle est moins endommagée que celle de gauche ;

  • on est plus attentif à Whats’app qu’à la route et aux autres véhicules ;

  • les règles de base telles que clignotants, respect des distances, des stops, priorités, etc sont en option ;

  • on se fait des appels de phare quand il y a un policier et on ralentit sur cette zone « à risques » ;

  • il y a des points de contrôle imprévus, avec plusieurs policiers présents : tous les permis de conduire sont contrôlés. Si vous voyez des véhicules sur le bord de la route, c’est parce qu’un problème aura été détecté ;

  • dans les embouteillages, la voie d’arrêt d’urgence sert de 3e voie ! Interdit, donc ne pas suivre ;

  • ce n’est pas la voiture la plus grosse qui va forcément s’imposer : c’est le plus culotté !

  • évitez de conduire de nuit si possible : traversée d’animaux, animaux le long de la route, feux arrières inexistants, trous sur la route, etc ;

  • vous aurez parfois des animaux en bord de route ou qui traversent… chiens, chevaux, vaches, paresseux, etc.

 

Se faire arrêter par la police.

Le policier se met sur la route et vous fait signe du bras de vous garer ; les autres véhicules vont ralentir de par la présence du policier mais aussi parce que parfois ce n’est pas très clair de qui est concerné…

Une fois arrêté sur le bord de la route, vous pouvez descendre du véhicule et présenter votre permis de conduire. Peut-être vous demandera-t-il votre passeport et les papiers de location. Il vous remettra un papier (l’amende), à voir avec l’agence comment gérer l’amende.

Copyright © 2019 by aypapaaa.com